Centre de performance au Golf National FFGolf

centre de formation dédié à la haute performance, au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

Avec l’appui de Pascal Grizot, son prochain président, la Fédération française de golf déploie un nouveau centre de formation dédié à la haute performance, au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

Discipline olympique, le golf français se projette sur les Jeux de Paris. En effet, six ans après la prestigieuse Ryder Cup 2018, le célèbre Albatros, parcours de golf 18 trous du Golf  National verra swinguer les meilleurs joueuses et joueurs du monde en 2024, sur les fairways de Saint-Quentin en Yvelines (78). Un rendez-vous que les responsables fédéraux aimeraient aborder au travers d’un champion ou d’une championne emblématique, bien que ce profil tarde à s’affirmer, à quatre ans de l’échéance…

centre de formation dédié à la haute performance, au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

Un  programme innovant et ambitieux pour le golf français

C’est toutefois dans cet esprit que la Fédération française de golf a décidé d’investir lourdement ces prochaines années, dans des infra-structures dédiées à la haute performance : 4,5 millions d’euros vont être consacrés à la mise en œuvre d’un ambitieux programme de construction, tourné vers la formation et l’entraînement. « On se doit de proposer des conditions d’apprentissage optimales à nos joueuses et joueurs des équipes de France, mais aussi aux golfeuses et golfeurs professionnels qui peuvent y trouver l’opportunité de s’entraîner dans des conditions excellentes», explique Pascal Grizot, vice-président en charge de la politique sportive à la FFGolf.

Un effort de centralisation 

Autrefois éparpillés au sein de sept centres de formation répartis sur tout le territoire, les jeunes espoirs du golf français seront désormais rassemblés ces prochaines années au sein de deux pôles d’excellence qui répondent aux exigences de l’entraînement de haut niveau. Un premier dans le sud du pays, déjà opérationnel, à l’académie du golf de Terre Blanche près de Fayence dans le Var, un second au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines, qui sera totalement prêt en septembre 2021, à l’issue d’une période de grands travaux qui a déjà commencé. « L’investissement total de 4,5 M€ est réalisé par la FFG et ses partenaires, précise Christophe Muniesa, directeur général. La région Ile-de-France d’abord, puis le département des Yvelines et Saint-Quentin, et enfin le ministère des sports. On est à 65% de taux de subvention.»

Dirigé par Édourad Bréchignac 

Pierre angulaire de ce programme : le centre de haute performance du Golf National, dirigé par Edouard Bréchignac, a pour ambition d’installer une unité de lieu pour les championnes et champions de demain. A l’issue de la construction du bâtiment qui pourra accueillir 24 personnes (filles et garçons, staff) à la prochaine rentrée – dont les travaux débutent fin octobre pour s’achever l’été prochain –, ce centre de formation concentrera la structure d’hébergement, le stade d’entraînement et les locaux d’enseignement scolaire (collège et lycée privés, hors contrat). « En tant que formateur, note le directeur des lieux, c’est un outil dont nous rêvions depuis longtemps pour nos jeunes golfeurs et golfeuses. »  

Une zone de travail pour le golf unique en Europe

Symbole du pas en avant effectué en matière de formation : l’inédit stade d’entraînement dédié au petit jeu, cet exercice qui chez les professionnels comme chez les amateurs permet de scorer et de faire la différence. « Une zone de travail comme celle-là est unique en Europe », a lancé Pascal Grizot lors de son inauguration, en présence de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Un investissement d’1,3 M€ pour presque six mois de travaux. « Construire un bon green ou un mauvais green peut coûter le même prix », sourit Grizot, lorsqu’il évoque le choix de l’architecte Martin Hawtree, pour imaginer et superviser ce projet « auquel François Illouz avait pensé et que nous avons réalisé »

Un budget de 4,5 millions d’euros

Cette zone s’étend sur 5 ha d’emprise, 18 000 m² de parties remodelées, et compte cinq greens, huit bunkers, six départs artificiels en ligne, quatre départs artificiels circulaires, trois départs naturels et une plateforme de driving. Pour le plus grand bonheur notamment de ses jeunes bénéficiaires, comme Mila, Justine, Deborah et Laura, quatre golfeuses de 12 à 14 ans croisées le jour de l’inauguration, et qui s’entraînaient sur les lieux pour la troisième fois déjà. « Il est incroyable, c’est le meilleur terrain qu’on puisse avoir », se réjouit l’une d’elles. « On peut jouer sur toutes les positions, on a plein de possibilités pour le fairway, il est parfait. […] C’est très bien entretenu. C’est impressionnant », abonde une autre.

L’ensemble du projet de Centre de performance représente un budget de 4,5 millions d’euros, pris en charge à plus de 60 % par des subventions, de la Région, du Département, de SQY, du ministère des sports et de l’Agence nationale du sport, le reste étant financé sur les fonds propres de la Fédération. Un projet « unique en Europe », assure Pascal Grizot.

  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter votre commentaire
    Découvrez aussi

    Centre de performance au Golf National FFGolf

    centre de formation dédié à la haute performance, au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

    Avec l’appui de Pascal Grizot, son prochain président, la Fédération française de golf déploie un nouveau centre de formation dédié à la haute performance, au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

    Discipline olympique, le golf français se projette sur les Jeux de Paris. En effet, six ans après la prestigieuse Ryder Cup 2018, le célèbre Albatros, parcours de golf 18 trous du Golf  National verra swinguer les meilleurs joueuses et joueurs du monde en 2024, sur les fairways de Saint-Quentin en Yvelines (78). Un rendez-vous que les responsables fédéraux aimeraient aborder au travers d’un champion ou d’une championne emblématique, bien que ce profil tarde à s’affirmer, à quatre ans de l’échéance…

    centre de formation dédié à la haute performance, au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines.

    Un  programme innovant et ambitieux pour le golf français

    C’est toutefois dans cet esprit que la Fédération française de golf a décidé d’investir lourdement ces prochaines années, dans des infra-structures dédiées à la haute performance : 4,5 millions d’euros vont être consacrés à la mise en œuvre d’un ambitieux programme de construction, tourné vers la formation et l’entraînement. « On se doit de proposer des conditions d’apprentissage optimales à nos joueuses et joueurs des équipes de France, mais aussi aux golfeuses et golfeurs professionnels qui peuvent y trouver l’opportunité de s’entraîner dans des conditions excellentes», explique Pascal Grizot, vice-président en charge de la politique sportive à la FFGolf.

    Un effort de centralisation 

    Autrefois éparpillés au sein de sept centres de formation répartis sur tout le territoire, les jeunes espoirs du golf français seront désormais rassemblés ces prochaines années au sein de deux pôles d’excellence qui répondent aux exigences de l’entraînement de haut niveau. Un premier dans le sud du pays, déjà opérationnel, à l’académie du golf de Terre Blanche près de Fayence dans le Var, un second au Golf National de Saint-Quentin en Yvelines, qui sera totalement prêt en septembre 2021, à l’issue d’une période de grands travaux qui a déjà commencé. « L’investissement total de 4,5 M€ est réalisé par la FFG et ses partenaires, précise Christophe Muniesa, directeur général. La région Ile-de-France d’abord, puis le département des Yvelines et Saint-Quentin, et enfin le ministère des sports. On est à 65% de taux de subvention.»

    Dirigé par Édourad Bréchignac 

    Pierre angulaire de ce programme : le centre de haute performance du Golf National, dirigé par Edouard Bréchignac, a pour ambition d’installer une unité de lieu pour les championnes et champions de demain. A l’issue de la construction du bâtiment qui pourra accueillir 24 personnes (filles et garçons, staff) à la prochaine rentrée – dont les travaux débutent fin octobre pour s’achever l’été prochain –, ce centre de formation concentrera la structure d’hébergement, le stade d’entraînement et les locaux d’enseignement scolaire (collège et lycée privés, hors contrat). « En tant que formateur, note le directeur des lieux, c’est un outil dont nous rêvions depuis longtemps pour nos jeunes golfeurs et golfeuses. »  

    Une zone de travail pour le golf unique en Europe

    Symbole du pas en avant effectué en matière de formation : l’inédit stade d’entraînement dédié au petit jeu, cet exercice qui chez les professionnels comme chez les amateurs permet de scorer et de faire la différence. « Une zone de travail comme celle-là est unique en Europe », a lancé Pascal Grizot lors de son inauguration, en présence de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Un investissement d’1,3 M€ pour presque six mois de travaux. « Construire un bon green ou un mauvais green peut coûter le même prix », sourit Grizot, lorsqu’il évoque le choix de l’architecte Martin Hawtree, pour imaginer et superviser ce projet « auquel François Illouz avait pensé et que nous avons réalisé »

    Un budget de 4,5 millions d’euros

    Cette zone s’étend sur 5 ha d’emprise, 18 000 m² de parties remodelées, et compte cinq greens, huit bunkers, six départs artificiels en ligne, quatre départs artificiels circulaires, trois départs naturels et une plateforme de driving. Pour le plus grand bonheur notamment de ses jeunes bénéficiaires, comme Mila, Justine, Deborah et Laura, quatre golfeuses de 12 à 14 ans croisées le jour de l’inauguration, et qui s’entraînaient sur les lieux pour la troisième fois déjà. « Il est incroyable, c’est le meilleur terrain qu’on puisse avoir », se réjouit l’une d’elles. « On peut jouer sur toutes les positions, on a plein de possibilités pour le fairway, il est parfait. […] C’est très bien entretenu. C’est impressionnant », abonde une autre.

    L’ensemble du projet de Centre de performance représente un budget de 4,5 millions d’euros, pris en charge à plus de 60 % par des subventions, de la Région, du Département, de SQY, du ministère des sports et de l’Agence nationale du sport, le reste étant financé sur les fonds propres de la Fédération. Un projet « unique en Europe », assure Pascal Grizot.

    Partager

    site golf golfeur France

    Les derniers articles séjour golf

    SpiderX-Putter taylormade

    Les derniers articles enseignement

    SpiderX-Putter taylormade

    Les derniers articles Comptétitions

    Les derniers articles

    Suivez Nous !

    sac de golf bleu noir WILSON GOLF

    Abonnez-Vous à notre Newsletter